Dans la lumière #Match Littéraire Priceminister !!!

Cette année encore, je me suis inscrite aux Matchs de la rentrée littéraire organisé par Price Minister et j’ai choisi le livre de Barbara Kingsolver « Dans la lumière » !!!

IMG_2210

L’histoire, c’est celle de Dellarobia, mère de famille coincée dans une petite bourgade entre son mari, et ses beaux-parents, engluer dans une routine qu’elle a de plus en plus de mal à supporter.

Dellarobia à l’apparence fragile comme des ailes de papillon, mais qui peut être forte pour et grâce à ses enfants et sa meilleure amie comme l’ai une colonie de papillons.

Et si un papillon ne peut pas changer une vie, peut-être que des millions le peuvent ?!?

En tout cas, la vue d’une forêt enflammée par des millions de papillons marquera Dellarobia et seront le début d’un changement.

Mais au delà de la vie de Dellarobia et du poids de la famille, l’auteur nous parle de la nature, de ses forces et surtout de ses faiblesses face à une société souvent sourde à ses blessures, centrée uniquement sur son confort immédiat, sur la consommation.

La séparation entre ceux qui savent et ceux qui ne savent pas (ne veulent pas savoir ?) :

« Deux mondes qui se faisaient face, chacun se comportant comme si le sien était tout ce qui comptait. Avec une telle réticence à communiquer l’un avec l’autre. Pratiquement sans langage commun. »

On tremble pour ces papillons , mais aussi pour l’avenir de nos enfants.

J’ai aimé ce roman militant, aux personnages très crédibles pour lesquels ont se prend d’affection (ou non), les descriptions très précises de l’auteure nous permette de plonger au cœur du récit même si parfois celle-ci peuvent être un peu longue.

Et j’ai trouvé qu’il y avait quelques réflexions très intéressantes :

« Les mots n’étaient que des mots, ils décrivaient des choses que les gens pouvaient voir. Même si la plupart ne voyaient rien. Peut-être avait-on besoin de connaître les choses avant de les voir. »

Comme la vie à Feathertown qui s’égraine doucement, il manque un peu de rythme au roman, mais sa lecture reste agréable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s